Education à l’image 2017

26 Oct

C’est l’heure du bilan 2017 à la Black Lions concernant l’éducation à l’image. Cette année notre route aura à nouveau croisée celle d’une jeunesse ayant plus que jamais des choses à exprimer. Fait notable également cette année, nous aurons tracé de nouveaux horizons dans notre pratique.

educ

DISCRIMETRAGES 2017
D’abord commençons par nos interventions dans le cadre des Discrimétrages, projet régional piloté par la Ligue de l’Enseignement. Nous avons encadré trois classes de lycée autour d’ateliers d’écriture scénaristique et de tournage cinéma. Cela a abouti à trois films bien distincts dans leurs formats et leurs discours.

Fenêtre sur bloc du lycée agricole Honoré de Balzac à Castelnau le Lez.
Une dizaine d’élèves ont développé une histoire inspirée du film d’A. Hitchcock “Fenêtre sur cour“. Leurs regards portés sur le traitement parfois xénophobe des medias et leurs rôles dans la stigmatisation des origines. Cette satire met en scène un individu influencé par le discours de reportages sensationnaliste au cœur de la police et des interventions dans les quartiers populaires. Seule occupation dans sa solitude, il en vient à espionner les allers et venues d’un individu suspect.
“Fenêtre sur bloc“ a reçu le prix Gaumont au 39e Festival CINEMED et est également dans la sélection Lycée du festival Séquence Court-métrage de Toulouse !

Voir le film sur notre chaine Youtube

 

HOPE du CFA AFTRAL de Perpignan.
C’est une dizaine d’apprentis qui ont travaillé en commun pour réaliser un film singulier où le langage utilisé est plus proche du vidéo-clip que du cinéma classique. Dans leur film la narration laisse la place aux émotions et à la poésie des images pour comprendre différemment le harcèlement subi par un garçon en fauteuil roulant.

 

OMEGA du Lycée Frédéric Mistral de Nîmes.
Dispositif un peu particulier ici puisque ce sont des filles et des garçons de différentes classes qui se sont regroupés au CDI du lycée sur un temps dédié à ce projet. Rencontres bouillonnantes autour du sexisme ordinaire où les filles présentes avaient à cœur de parler pour révéler les mots et les gestes que les garçons et les hommes leur adressent jour après jour. Plus que jamais d’actualité, on peut dire qu’elles ont jugé que le moment était venu de rompre le silence avec un peu d’avance sur l’effervescence qui secoue la sphère médiatique aujourd’hui.
C’est un film documentaire où plusieurs filles témoignent face caméras. Elles racontent sans artifice des épisodes marquants où elles ont été la cible de propos et/ou de comportements sexistes. Leur discours ne s’arrête pas à dénoncer, elles amènent une critique sur tout un système où hommes et femmes consentent à accepter ces actes, devenus banals, ancrés dans un quotidien consenti. Il y avait aussi des garçons qui ont soutenu leurs camarades en partageant leurs expériences et leurs visions critiques de ces habitudes à éradiquer.
Ce film a était une vraie prise de risque pour ces jeunes qui se confrontent chaque jour à la peur et à l’omerta. Un grand bravo pour leur courage et leur énergie ! Malheureusement ce film a connu une certaine censure dès le lendemain de sa diffusion. Un témoignage a dû être retiré du montage “par peur de représailles“. La peur est donc plus que jamais très mauvaise conseillère.

 

COURSoN au collège Les Mailheuls de Coursan.
C’est un tout autre projet auquel nous nous sommes affairés avec des collégiens audois. L’idée ambitieuse de réunir trois enseignants d’une même classe autour d’une création transversale à leurs disciplines a été le moteur de COURSoN : une map interactive à explorer sur le Web. Oui mais pour y trouver quoi ? Et bien, faites y un tour et cherchez !
http://www.blacklionsfilm.com/courson/
Vous y trouverez six créations mêlant compositions sonores et photographies. Ces petits objets multimédias (POM) sont répartis dans des points précis de la ville et tissent ensemble une expérience contemplative et poétique. Les six groupes d’élèves se sont très bien saisis des différentes phases de création pour proposer de manière originale une illustration visuelle et sonore de différents lieux de leur ville. Grâce au soutien de la DRAC, cette première tentative d’ateliers multimédias où l’objectif est de faire des créations à destination du web a été un franc succès et nous espérons la réitérer.

 

G.E.M. Rabelais de Montpellier
Le Groupe d’Entraide Mutuelle est une association dont les membres sont des adultes faisant face à des troubles psychiques, souffrant quelquefois de la solitude mais motivés par l’envie de partager des projets communs, d’éducation populaire, d’entraide et de créativité. Il existe plusieurs lieux dans l’Hérault et sur Montpellier, c’est dans celui du quartier Rabelais que nous sommes intervenus. L’objectif étant de faire un film anniversaire du lieu, nous avons accompagnés les membres dans la captation des moments clés de leur vie associative : réunions, organisation de sorties, ateliers d’écriture, cuisine, distribution de panier bio, fête des voisins… Mais au delà de cet objectif, nous nous sommes concentrés à rencontrer, discuter et partager des liens avec certains des membres qui ont, pour chacun et chacune, un monde à raconter. Le film est en cours de montage et sera diffusé à Sortie Ouest début décembre pour les dix ans du GEM.

GEM

 

A.S.E.I. de Saint-Pons-de-Thomières
Dans le cadre d’une résidence Culture Santé Handicap de l’A.R.S. et de la DRAC, nous avons commencé un travail au long terme avec des résidents permanents du foyer Frescatis de St Pons de Thomières. Depuis le printemps, nous proposons sur plusieurs week-ends différents modules de création autour du trucage cinéma. Lors de nos premières rencontres avec les résidents, les échanges ont tourné autour de cinéma fantastique populaire comme “Chérie j’ai rétréci les gosses“. C’est ainsi que nous allons tenter de “suédé“ quelques classique du genre en faisant de chaque résident un personnage unique et magique. Fabrice, Thierry, Valérie, Antonio, Peter et Dimitry participent ainsi devant et derrière la caméra pour réaliser ce film qui sera projeté au cinéma de Saint-Pons-de-Thomières.

 

Les ateliers courts autour des métiers du cinéma.
A côté de ces principaux projets nous sommes également intervenus dans le dispositif “Collège en Cinéma“ et auprès des médiathèques de l’agglomération de Montpellier pour sensibiliser aux métiers du cinéma. Ces ateliers courts mêlant théorie et pratique s’inspire d’une scène d’un classique du cinéma pour se rendre compte rapidement des enjeux d’un tournage et du travail d’équipe. Cette année c’était “Les 400 coups“ de F. Truffaut et “La vie est belle“ de R. Begnini qui ont servi de modèle aux participants.

Comments are closed.